Suivi de la jeune entreprise

Il convient de suivre la jeune entreprise afin de pérenniser l’activité, la développer, la rendre autonome et la soutenir.

Nos interventions concernent les domaines : administratif, comptable, social, fiscal, juridique et financier.

La méthodologie repose notamment sur la mise en place d’indicateurs relatifs au chiffre d’affaires, au taux de marge et aux principaux postes de charges et sur la vérification des obligations légales et des procédures internes.

Cette prestation peut notamment être réalisée dans le cadre du dispositif NACRE pour tous les bénéficiaires de l’aide ACCRE.

DISPOSITIF NACRE
(Nouvel Accompagnement à la Création et à la Reprise d’Entreprise)

Phase 3 : Appui au développement

Bénéficiaires :

  • les demandeurs d’emploi indemnisés, bénéficiaires de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) ;
  • les bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • les bénéficiaires de l’allocation temporaire d’attente (anciennement allocation d’insertion) ;
  • les demandeurs d’emploi non indemnisés inscrits à POLE EMPLOI 6 mois au cours des 18 derniers mois ;
  • les bénéficiaires du revenu minimum d’insertion (RMI) ;
  • les bénéficiaires de l’allocation de parent isolé ;
  • les jeunes de 18 à 25 ans et les jeunes de moins de 30 ans non indemnisés ou reconnus handicapés ;
  • les salariés qui reprennent leur entreprise en redressement ou liquidation judiciaire ;
  • les titulaires d’un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) ;
  • les personnes qui créent leur entreprise en zone urbaine sensible (ZUS) ;
  • les bénéficiaires des prestations d’accueil pour jeune enfant complément libre choix d’activité (CLCA) ;
  • les personnes de 50 ans et plus inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi.

Contenu :

  • Vingt et un rendez-vous, en moyenne.

Durée :

  • Trois ans.

Objectifs :

  • Être en mesure d’assumer pleinement votre rôle de chef d’entreprise notamment sur les aspects de gestion de l’entreprise ;
  • Obtenir des réponses sur les questions les plus fréquentes que vous êtes susceptible de vous poser au cours du démarrage, de la vie et du développement de votre entreprise ;
  • Connaître la rentabilité de votre entreprise et ses perspectives de développement (en particulier en matière de revenu, d’embauche de salariés, de diversification, etc.) ;
  • Être en mesure de faire face aux échéances des prêts (taux zéro et complémentaire) ;
  • Anticiper les échéances fiscales (TVA) ou sociales (URSSAF) notamment lorsqu’elles sont décalées dans le temps ;
  • Anticiper les éventuelles difficultés financières et prendre les mesures correctives nécessaires ;
  • Maîtriser d’éventuels recrutements ;
  • Être stimulé et épaulé dans les choix de développement de votre entreprise (marketing, commercial, recrutement, respect de la réglementation en vigueur type droit du travail, hygiène, sécurité) ;
  • Disposer d’une visibilité sur la durée et les difficultés prévisionnelles de son parcours ;
  • Etre assisté techniquement (voir financièrement) dans l’achat d’expertise spécialisée ;
  • Rompre votre isolement après être devenu dirigeant de votre entreprise.